Le programme

Une brochure programme sera en vente sur place (prix à discrétion). Elle intègre l’explication des œuvres, des compositeurs ainsi qu’une présentation des artistes qui se produisent. En voici un résumé :

In Exitu Israel – Jean-Joseph CASSANEA de MONDONVILLE – 1753

Une œuvre « cinématographique » où l’on voit littéralement la mer rouge s’ouvrir, le Jourdain remonter vers sa source, les montagnes danser et autres curiosités…Mais ce chef d’œuvre du style descriptif sait aussi dessiner « en interne » un éventail d’émotions –extrêmes, on s’en doute- de la sidération à l’allégresse. L’œuvre s’achève sur un hymne à la vie.

Le Cantique de Jean Racine  – Gabriel FAURÉ – 1865

op. 11 est une pièce vocale composée en 1865 par Gabriel FAURÉ, alors âgé de 19 ans. Écrite pour chœur avec piano ou orgue, cette pièce se situe dans la tonalité de ré bémol majeur. Cette œuvre présente un caractère solennel. Après une introduction jouée à l’orgue, le chœur entre pupitre par pupitre. À la quarantième mesure, après un pont instrumental, une partie centrale modulante intervient en la bémol majeur (puis si bémol mineur), où l’œuvre atteint son plus haut niveau expressif. Par un retour lent et solennel, la pièce évolue ensuite vers son caractère initial.

O sing unto the Lord a new song – George Friedrich HAENDEL – 1717

On ne résiste pas à la tentation de faire réentendre cette année cette savoureuse transcription pour voix de femmes du Psaume 96 (Chandos Anthems IV). Une belle Sinfonia (lent-vif) introduit la soprano solo et le tutti qui rivalisent de brio et d’énergie pour chanter la Gloire de Dieu en célébrant les éléments naturels et en particulier la mer.

Cantate 191 – Jean-Sébastien BACH – 1745

A l’automne 1745 les troupes prussiennes occupent Leipzig. La paix revient aux environs de Noël et Bach doit proposer dans l’urgence une Cantate appropriée aux circonstances. Il reprend le début du Gloria de sa messe (luthérienne) de 1733. Au cours des années suivantes, on le sait, Bach ajoutera Credo, Sanctus et Agnus Dei à la messe de 1733 pour en faire la grande Messe en si ; un monument qui n’aurait peut-être pas vu le jour sans notre Cantate de la Paix, une miniature bien utile en outre, pour prendre la mesure de cette haute École du contrepoint !

 


La billetterie

Les billets seront en pré-vente à partir  de mars auprès des choristes au prix de 20 €uros.

Vous pouvez, dès maintenant, réserver des billets directement en suivant ce formulaire de réservation.

Les places sont également en vente sur les sites, Géant, Système U, Intermarché : www.fnac.comwww.carrefour.comwww.francebillets.com – 0 892 68 36 22 (0,34 € TTC / min).

La vente sur place, dans la mesure des places disponibles, se fera au prix de 25 €uros.


Les dates et lieux

Mardi 13 juin 2017 en l’église Notre-Dame des Blancs Manteaux

12 rue des Blancs Manteaux – 75004 PARIS

Métro : Hôtel de Ville, Rambuteau
Bus lignes : 29, 38, 47, 75
Parking : Hôtel de Ville

Jeudi 15 juin et Lundi 19 juin 2017 à la Chapelle du Val de Grâce

1 place Alphonse Laveran – 75005 PARIS

RER : Port-Royal ou Luxembourg
Bus lignes : 38, 83, 91